Ostinato films tourne pour vous

• Lexique •

Quelle est la différence entre HD et 4K ?

Tourner en 4K signifie que l’image video comporte environ 4000 pixels par ligne, ce qui est "mieux" que de tourner en Full HD avec ses 2000 pixels par ligne.

Cela permet diverses manipulations en post production sans dégradations majeures et c’est effectivement un atout.

Mais attention! La résolution est une combinaison de plusieurs facteurs : une belle image contrastée avec de superbes couleurs, un faible bruit et un minimum d'artefacts en Full HD peut bien paraître beaucoup plus belle qu'une image 4K qui manque de contraste ou qui présente divers artefacts tels que le bruit de compression ou des dérives de couleur...

Parler d'image techniquement qualitative n’est donc pas qu'une affaire de nombre de pixels , mais aussi de la qualité de ces pixels.

De nombreux films de cinema ont d’ailleurs été tournés en 3,2K (par exemple) mais avec des caméras très haut de gamme.

Qu'est-ce le HDR ?

Ne pas confondre avec la HD (Haute DĂ©finition) .

Le HDR est la future norme d’affichage des téléviseurs ou écrans d’ordinateurs permettant au spectateur ou internaute de visionner du contenu vidéo avec une plus grande gamme de couleurs et une plus grande luminosité.

Pour afficher une image estampillée HDR, il faut qu’elle ait été tournée avec une caméra compatible c’est à dire capable d’enregistrer, sans saturation ou sous exposition des pixels, des écarts de luminosité forts (exemple un ciel lumineux et un personnage à l’ombre au premier plan dans une même image).

C’est le cas pour les cameras d’Ostinato Films (Sony FS5 OU A7 III).

Qu'est-ce qu'un capteur plein format ?

Lors de la prise de vue, plus la surface d’impression de l’image est grande, plus on enregistre d’informations utiles.

BĂ©nĂ©fices : cela permet une plus grande rĂ©solution, luminositĂ©, richesse de couleurs etc et participe fortement Ă  la qualitĂ© intrinsèque de l'image surtout lorsqu'elle est agrandie sur grand Ă©cran.

NB : La surface d'un capteur de smartphone est environ 24 fois plus petite qu'un capteur plein format !

Le drone en vidéo: son apport et ses contraintes

Au fil du temps le drone est devenu un outil populaire plébiscité par les commanditaires notamment lorsque le sujet du film s’y prête comme par exemple la vue générale d’un vignoble pour un film faisant la promotion d’un cru.

Le drone apporte alors une vraie plus-value au film car les images aériennes en mouvement, souvent spectaculaires, ont cette capacité incomparable à faire rêver les spectateurs.

Pourtant la réglementation encadrant l’usage du drone est souvent méconnue : utilisés de façon professionnelle, les drones doivent être enregistrés auprès de la DGAC et respecter de nombreuses règles administratives et de pilotage.

Certaines zones sont interdites au vol et d'autres soumises à autorisations ou restrictions et les dronistes professionnels doivent anticiper leurs interventions car l’obtention d’autorisation de survol demandent souvent plusieurs jours.

Par conséquent ils doivent connaitre précisément le lieu le jour et l’horaire du tournage.

Plus que tout autre prestataire, ils sont également soumis aux conditions météo car il va sans dire qu’un drone ne peut voler au-delà d’un seuil en terme de vitesse du vent.

Qu'est-ce qu'une musique additionnelle ?

Au même titre que tous les éléments constitutifs d’un film (lumière, étalonnage, cadre, graphisme, texte…), la musique doit renforcer le sujet et le sens du message (fiction, film de commande, création…).

Elle est dite « originale » c’est à dire composée sur mesure ou empruntée à un répertoire existant, voire achetée à une banque de son en ligne (film d’entreprise) lorsque le montant du devis ne permet pas de s’attacher les services d’un compositeur ou de réaliser un achat de licence trop onéreux.